Le label Flamme Verte se renforce en 2022

A partir du printemps 2022, le label Flamme Verte évolue avec de nouvelles exigences pour une plus grande performance énergétique et environnementale des appareils de chauffage au bois domestique (poêles, inserts, foyers fermés, cuisinières, chaudières à bûches ou à granulés).

 

Le chauffage au bois domestique est une solution de chauffage largement plébiscitée par les Français : environ 7 millions de ménages sont équipés d’un système utilisant le bois comme combustible. Depuis plus de 20 ans, le label Flamme Verte garantit la qualité des appareils de chauffage au bois domestique en termes de performance énergétique et de faibles émissions polluantes, avec des critères encore plus exigeants en 2022.

 

D’une part, la performance énergétique des appareils labelisés Flamme Verte est désormais calculée de manière dite saisonnière en appliquant les nouvelles méthodes de calcul du règlement européen sur l’écoconception entré en vigueur au 1er janvier 2022, c’est-à-dire en prenant en compte les consommations électriques des auxiliaires (ex : affichage électronique, ventilateur, etc…) et le type de régulation (ex : automatique ou manuelle). Le seuil du critère d’efficacité énergétique saisonnière a également été relevé pour les chaudières d’une puissance supérieure à 20 kW.

 

D’autre part, le label Flamme Verte va  plus loin que le règlement européen sur l’écoconception  en mettant en place un indicateur commun plus exigeant sur les émissions de poussières et de composés organiques volatiles en plus du contrôle des autres émissions de polluants (monoxyde de carbone et oxydes d’azote).

L’ensemble des nouveaux critères de performance est résumé dans le tableau ci-dessous :

 

 

Efficacité énergétique saisonnière (ɳs)

Emissions de monoxyde de carbone (CO)

Emissions d’oxyde d’azote (NOx)

Emissions de particules (PM)

Emissions de composés organiques volatiles (COV)

Selon le règlement EU 2015/1185

Emissions nominales à 13% d’O2 en mg/Nm3

Appareils indépendants à bûche

65%

1 500

200

40

120

et PM+COV ≤ 150

Appareils indépendants à granulés

79%

300

200

20

60

et PM+COV ≤ 70

Selon le règlement EU 2015/1189

Emissions saisonnières à 10% d'O2 en mg/Nm3

Chaudières manuelles

77% si ≤ 20 kW

79% si > 20 kW 

600

200

40

20

Chaudières automatiques

400

200

30

16

 

 

Des contrôles annuels aléatoires sont toujours réalisés via l’organisme tiers indépendant Eurovent Certita Certification, auprès de chaque fabricant d’appareils indépendants membre du label Flamme Verte. Si les résultats sont négatifs pour un modèle d’appareil, ce sont l’ensemble des produits équivalents à ce modèle qui sont supprimés du label Flamme Verte. A ce jour, c’est le seul label de qualité du chauffage au bois en Europe qui ait mis en place une procédure de contrôle aussi poussée.

 

Disparition progressive de la classe 7 étoiles

logo-flamme-verte logo-flamme-verte  Le label Flamme Verte qui labélise depuis déjà plusieurs année uniquement des performances classées 7 étoiles, a actée la disparition progressive de cette classe 7 étoiles remplacé par une labélisation Flamme Verte plus simple sans étoiles. Pour le moment le fait que la classe 7 étoiles soit citée dans les critères des aide MaPrimeRénov et des CEE est un frein à ce changement qui ne pourra devenir réellement effectif que lors de leur prochaine mise à jour.