Le bois : une énergie compétitive au prix stable ?

foret foret  

La réponse est OUI, c'est d'ailleurs un des points forts du chauffage au bois. En effet le bois est une énergie bon marché avec un coût stable au fil des ans. En plus d’être la première source d’énergie renouvelable utilisée en France, la ressource est présente localement et en quantité. Rappelons que le taux de prélèvement de bois représente environ la moitié de l’accroissement naturel annuel de la forêt française.
 

Évolution du prix d'achat des principales énergies pour les particuliers (centimes d'Euros TTC / kWh PCI)

Source : MEEM/CGDD/SOeS/CEEB/ONF,

 

Prix energies 03-2022 Prix energies 03-2022  

 

Malgré les grandes fluctuation des énergies fossiles, le coût du bois énergie reste sur le long terme l'énergie la plus compétitive : 

 

Mars 2022

Bois bûche sec

Granulé

Gaz naturel

Fioul

Propane

Electricité

Cts €TTC / kWh PCI

3,90

7,40

10,65

16,34

17,06

19,62

 

 

 

Ces prix ne reflètent que le coût du combustible et ne tiennent pas compte des prix d’investissements liés au matériel, ni des coûts d’entretien des équipements.

 

 

Comment expliquer la stabilité de son coût par rapport aux autres énergies ? Le prix du bois va-t-il augmenter dans les années à venir ?

 

objectif2028 objectif2028  

En plus d’être une ressource locale, le prix de l’énergie bois n’est pas soumis à la fluctuation des prix des énergies fossiles. Il dépend principalement de la main d’œuvre et du transport.

 

A horizon 2028, la France a pour objectif que 11 millions de foyers soient équipés d’un appareil de chauffage au bois (contre 7 millions en 2017). Malgré la hausse des équipements installés, la demande globale de bois n’augmentera pas du fait d’une augmentation des performances énergétiques des appareils de chauffage au bois et d’une réduction des besoins avec des logements de mieux en mieux isolés.

 

L'impact de la taxe carbone

En comparaison, l'évolution de la taxe carbone votée dans la loi de finance 2018, va impacter le prix du gaz et du fioul domestique. Ainsi ne serait-ce qu'à prix constant hors taxe de ces énergies, leur prix final devrait augmenter mécaniquement dans les années à venir. Cette part carbone de la taxe n'est cependant pas très visible pour le consommateur car elle est inclue respectivement dans la TICGN pour le gaz et la TICPE pour le fioul.

 

Lire aussi :

- Chauffage au bois : est-ce rentable ?

- Les aides financières

- Avec quel bois se chauffer ?

En savoir plus :

- Découvrez les aides publiques disponibles pour le chauffage au bois