Des appareils contrôlés

 

© SUPRA Supra site Obernai  
© SUPRA
© SUPRA

Pour obtenir le label Flamme Verte, les performances énergétiques et environnementales de chaque équipement sont contrôlées dans des laboratoires, notifiés par la Commission Européenne (CE), dont les essais donnent, par ailleurs,  accès au marquage CE. Un appareil labellisé Flamme Verte est un produit qui répond aux normes en vigueur ainsi qu’aux exigences les plus strictes en matière de performances énergétiques et environnementales.

 

 

 

 

 

Consulter le mur des marques labellisées Flamme Verte

 

La R&D au service du développement de nouveaux produits

51369363

Les fabricants d’équipements labellisés Flamme Verte travaillent continuellement sur de nouvelles évolutions technologiques de leurs produits. Conscients de l’importance de réduire toujours d'avantage les émissions dues à la combustion du bois, les fabricants conçoivent des équipements permettant de réduire de façon conséquente les émissions de particules fines et de monoxyde de carbone (CO).

 

Flamme Verte, garantie sur la performance

Les industriels s’engagent au travers du label Flamme Verte à fournir à un organisme de certification indépendants Eurovent Certita Certification, toutes les données techniques permettant de justifier les performances de leurs équipements.

 

© SER SER  
© SER
© SER
Aux vérifications techniques d’Eurovent Certita Certification s’ajoutent, depuis 2010, des prélèvements de contrôle annuels sur les appareils indépendants de chauffage au bois les plus commercialisés sur le marché français. Seules, les chaudières domestiques Flamme verte sont dispensées de ces contrôles.

 

Objectif de ces prélèvements : confronter le résultat du test transmis par l’industriel au moment de la demande de labellisation Flamme Verte à un test organisé dans un laboratoire français indépendant notifié. Si l’équipement n’est pas conforme aux données techniques, il sera rétrogradé à la classe inférieure ou exclu des appareils labellisés.

 

A l’occasion des prélèvements, le rendement énergétique (en %) est vérifié, les émissions de monoxyde de carbone (CO) et de particules fines sont mesurées selon des techniques dédiées et comparées aux émissions déclarées dans le rapport d’essai transmis par l’industriel à Eurovent Certita Certification. Depuis 2014, deux nouveaux tests viennent compléter les trois mesures actuelles : mesure des émissions des COV (Composés organiques volatiles) et des oxydes d’azote (NOx). Ces nouvelles mesures deviendront en 2018 des critères d’éligibilités au label Flamme Verte. 

 

Ainsi, en respectant les normes en vigueurs, l’équipement peut être rétrogradé de classe ou exclut du label Flamme Verte.

 

Lire aussi :

 

Les séries de contrôles réalisées depuis 2010 et jusqu'en 2016, ont livré les résultats suivants :

  • 90 produits testés en laboratoires :

    • 73 % des appareils étaient conformes aux critères annoncés et ont conservé leur classe d’origine Flamme Verte
    • 18 % des appareils ont été sur-classés par rapport à la classe revendiquée initialement dans les listings Flamme Verte
    • 9 % des appareils ont été déclassés ou supprimés des listings

Retrouvez sur le site internet du label Flamme Verte les listings des produits labellisés (appareils indépendants et chaudières domestiques) qui sont régulièrement mis à jour par Eurovent Certita Certification.