Comprendre l’étiquette Flamme Verte

Quels critères et quelles exigences se cachent derrière cette simple étiquette Flamme Verte ?

Bref historique

En 2010, les membres du label ont décidé d’apposer sur leurs équipements une étiquette qui précise la classe de performance énergétique et environnementale.

 

À l’origine, cette étiquette classait les équipements à la manière des étoiles pour les hôtels avec 1, 2 ou 3 étoiles. Plus la performance globale de l’équipement est élevée, plus l’étiquette comportait d’étoiles pour aller finalement jusqu'à 7 étoiles.

Etiquette Flamme Verte Etiquette Flamme Verte 7*  

A partir du 1er janvier 2012, seuls les appareils indépendants et chaudières domestiques qui justifiaient d’un niveau de performance atteignant la classe 4 ou 5 étoiles pouvaient devenir labélisés Flamme Verte.

 

A partir du 1er janvier 2015, seuls les appareils de classe 5, 6 ou 7 étoiles ont été labélisés Flamme Verte.

 

Au 1er janvier 2018, seuls les appareils de classe 6 ou 7 étoiles ont été labélisés Flamme Verte.

 

Depuis le 1er janvier 2020 seuls les appareils de classe 7 étoiles sont labélisés Flamme Verte et estimés comme étant les plus performants au sein du marché français de chauffage au bois domestique.

 

Au 1er janvier 2021 les critères de la classe 7 étoiles des chaudières ont évolué, passant de critères à puissance nominale à des critères saisonniers prenant en compte la puissance à charge partielle telle que définie dans le réglement européen sur l'écoconception.

 

Enfin au 1er mars 2022 les critères des appareils indépendants ont également complètement changé pour s'harmoniser avec le nouveau réglement européen relatif à l'écoconception de ces produits. Un nouveau critère combiné (PM+COV) a vu le jour pour aller plus loin que la réglementation européenne.

 

Ces évolutions répondent à une logique d’amélioration continue des performances énergétiques et environnementales des produits.

 

Aujourd'hui

Actuellement il n'y a plus qu'une seule classe d'exigence par catégorie de produit. La classe Flamme Verte 7 étoiles est donc amenée à disparaitre pour ne garder qu'une labélisation Flamme Verte. L'étiquette évoluera également en conséquence.

 

Les critères du label Flamme Verte sont aujourd'hui les suivants :

 

 

Efficacité énergétique saisonnière (ɳs)

Emissions de monoxyde de carbone (CO)

Emissions d’oxyde d’azote (NOx)

Emissions de particules (PM)

Emissions de composés organiques volatiles (COV)

Selon le règlement EU 2015/1185

Emissions nominales à 13% d’O2 en mg/Nm3

Appareils indépendants à bûche

65%

1 500

200

40

120

et PM+COV ≤ 150

Appareils indépendants à granulés

79%

300

200

20

60

et PM+COV ≤ 70

Selon le règlement EU 2015/1189

Emissions saisonnières à 10% d'O2 en mg/Nm3

Chaudières manuelles

77% si ≤ 20 kW

79% si > 20 kW 

600

200

40

20

Chaudières automatiques

400

200

30

16

 

En savoir plus sur : la charte et le référentiel du label Flamme Verte

Lire aussi : Flamme Verte - Pourquoi un label de qualité ?

Les critères de performance du label Flamme Verte font que tous les appareils labélisés sont éligibles à l'ensemble des aides publiques.

En savoir plus sur : Les aides financières

Pour avoir la labélisation Flamme Verte, les fabricants d'appareils sont soumis chaque année à des contrôles supplémentaires.

En savoir plus sur : le contrôle des appareils.

Quel est le lien avec l'étiquette énergétique européenne ?51369363

Depuis le 1er janvier 2018, les appareils de chauffage au bois doivent comporter une étiquette énergétique définie dans le réglement européen sur l'étiquetage énergétique. Il s'agit d'une étiquette de type A, B, C, etc... comme celle que l'on retrouve sur les produits électroménagers.

Cette étiquette permet au fabricant de déclarer la performance énergétique de ces équipements, elle mesure donc essentiellement le rendement de l'appareil. En revanche contrairement au label Flamme Verte l'étiquette énergétique ne tient pas compte des diverses émissions des appareils telles que le monoxyde de carbone ou les particules fines.

 

Enfin à ce jour il n'est pas prévu de contrôle des performances déclarées par l'étiquette énergétique. Au contraire, le label Flamme Verte contrôle par un organisme tiers indépendant l'ensemble des performances des produits soumis à la labélisation.

 

Pour trouver un appareil labélisé Flamme Verte, il suffit de consulter le catalogue en ligne.